des CNOA & CLOA

Lettre ouverte aux consœurs & confrères membres des

Conseils national & locaux de l’Ordre des architectes

 

Ayant suivi, ce qui se trame ces derniers mois, en écoutant les & les autres & en lisant les journaux, nous nous permettons de nous adresser à vous publiquement afin de prendre l’opinion publique à témoin.

L’opinion publique pour la simple raison le problème que vous rencontrez, aujourd’hui, n’est pas interne à l’Ordre ni entre architectes comme tente de le faire accréditer certains néophytes de la législation & certains responsables dont la perturbation du fonctionnement des institutions profite à leurs intérêts occultes.

 

Nous vous demandons, chers confrères, de continuer dans la hauteur d’esprit de ne vous occuper que de ce que la loi a assigné comme missions à l’Ordre des architectes & laisser aux autorités nationales la mission, qui est la leur, de défendre les institutions.

Il appartient aux membres du gouvernement & principalement à Monsieur le Ministre de l’Habitat & de l’Urbanisme de faire valoir la force de la Loi !

 

Il est temps pour Monsieur le Ministre auprès duquel le l’Ordre des architectes est placé de :

-       Assumer ses responsabilité de défenseur de l’autorité de l’Etat & de la pérennité de ses institutions ;

-       Assumer ses responsabilités de membre des Conseils national & locaux de régions,

-       Mettre fin à l’amalgame entretenu par les démembrements de son Ministère entre l’Architecte & les bureaux d’études,

-       Rappeler & faire admettre aux responsables & à la nation le contenu

  • du Décret législatif 94.07 du 18 mai 1994 notamment en ce qui concerne les définitions du maître d’œuvre,
  • de l’architecte agréé ainsi que l’Article 55 de la Loi 90.29 du 1 décembre 1990,
  • des articles 554, 555 & 556 du Code civil,

-       soumettre l’appel aux consœurs & confrères étrangers à la Loi algérienne pour que notre pays ne pas considéré, comme il l’est, comme « République couscoussière ».

-       se rappeler qu’il :

-       est l’initiateur du Décret législatif 94.07 & de Loi 90.29,

-       a la charge de la production architecturale de qualité,

-       a devoir de promulguer :

  • le Décret exécutif portant « Code des devoirs professionnels des architectes,
  • l’Arrêté portant « définition des circonscriptions territoriales des Conseils locaux »,
  • l’Arrêté portant « approbation du règlement intérieur de l’Ordre des architectes »,

 

Profitant de cet écrit, nous appelons les consœurs & confrères de renforcer les rangs pour les actions entreprises à Guelma, à Bejaia & ailleurs soient un mur contre l’assassinat de la profession.

Ensemble faisons exigeons l’amendement du chapitre concours d’architecture & d’urbanisme du code des marchés de l’opérateur public & faisons barrage à l’Avant-projet de loi sur la « traitrise » d’œuvre en architecture & en urbanisme !

 

Un groupe d’anciens membres des Conseils National & Locaux de l’Ordre des architectes.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site