des CNOA & CLOA

Lettre ouverte aux consœurs & confrères membres des

Conseils national & locaux de l’Ordre des architectes

 

Ayant suivi, ce qui se trame ces derniers mois, en écoutant les & les autres & en lisant les journaux, nous nous permettons de nous adresser à vous publiquement afin de prendre l’opinion publique à témoin.

L’opinion publique pour la simple raison le problème que vous rencontrez, aujourd’hui, n’est pas interne à l’Ordre ni entre architectes comme tente de le faire accréditer certains néophytes de la législation & certains responsables dont la perturbation du fonctionnement des institutions profite à leurs intérêts occultes.

 

Nous vous demandons, chers confrères, de continuer dans la hauteur d’esprit de ne vous occuper que de ce que la loi a assigné comme missions à l’Ordre des architectes & laisser aux autorités nationales la mission, qui est la leur, de défendre les institutions.

Il appartient aux membres du gouvernement & principalement à Monsieur le Ministre de l’Habitat & de l’Urbanisme de faire valoir la force de la Loi !

 

Il est temps pour Monsieur le Ministre auprès duquel le l’Ordre des architectes est placé de :

-       Assumer ses responsabilité de défenseur de l’autorité de l’Etat & de la pérennité de ses institutions ;

-       Assumer ses responsabilités de membre des Conseils national & locaux de régions,

-       Mettre fin à l’amalgame entretenu par les démembrements de son Ministère entre l’Architecte & les bureaux d’études,

-       Rappeler & faire admettre aux responsables & à la nation le contenu

  • du Décret législatif 94.07 du 18 mai 1994 notamment en ce qui concerne les définitions du maître d’œuvre,
  • de l’architecte agréé ainsi que l’Article 55 de la Loi 90.29 du 1 décembre 1990,
  • des articles 554, 555 & 556 du Code civil,

-       soumettre l’appel aux consœurs & confrères étrangers à la Loi algérienne pour que notre pays ne pas considéré, comme il l’est, comme « République couscoussière ».

-       se rappeler qu’il :

-       est l’initiateur du Décret législatif 94.07 & de Loi 90.29,

-       a la charge de la production architecturale de qualité,

-       a devoir de promulguer :

  • le Décret exécutif portant « Code des devoirs professionnels des architectes,
  • l’Arrêté portant « définition des circonscriptions territoriales des Conseils locaux »,
  • l’Arrêté portant « approbation du règlement intérieur de l’Ordre des architectes »,

 

Profitant de cet écrit, nous appelons les consœurs & confrères de renforcer les rangs pour les actions entreprises à Guelma, à Bejaia & ailleurs soient un mur contre l’assassinat de la profession.

Ensemble faisons exigeons l’amendement du chapitre concours d’architecture & d’urbanisme du code des marchés de l’opérateur public & faisons barrage à l’Avant-projet de loi sur la « traitrise » d’œuvre en architecture & en urbanisme !

 

Un groupe d’anciens membres des Conseils National & Locaux de l’Ordre des architectes.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×