CNOA: Nouveau bureau

Nous apprenons que les membres du conseil national de l'odre des architectes réunis en séance extraordinaire sur convocation et preésidence de Monsieur Nourdine MOUSSA, Ministre de l'habitat & de l'Urbanisme ont :

1- adopté une décision de renouvellement du Bureau du CNOA.

2- élu un nouveau bureau avec pour Président:

le Confrère Athmane TOUILEB!

Nous disons bon courage à ce nouveau bureau avec le souhait qu'il se limitera aux qui lui sont dévolues par la Loi!

L'Administrateur

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (11)

1. Abdelbaset 22/03/2011

Bon courage les gars!
j’espère que ouvrirez les vrais débats sur :
la maîtrise d'oeuvre
le code des marchés
etc..
Adieu Aicha la... Benboulaid le ....

2. Aissani 24/03/2011

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5150924

3. le CNOA 24/03/2011


CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES ARCHITECTES

DECLARATION

Il nous a été signalé, qu’au moment où des mal intentionnés incapables de lancer & gérer les programmes de construction dont ils ont la charge se sont ligués pour dénigrer, à tout va, la profession des architectes lors de réunions, séminaires & à travers les médias certains consœurs & confrères s’attèlent, à travers certaines wilayas, à réunir des architectes illégalement la profession sous de fallacieux motifs pour des objectifs inavoués.
Si les architectes ont le droit citoyen de se réunir, il n’en demeure pas moins que ces regroupements ne peuvent en aucun cas se prévaloir du statut de réunion des Conseils ni d’Assemblée générale de l’ordre.
Ces dernières sont régies par la législation & réglementation en vigueur notamment le Décret législatif 94.07 du 18 mai 1994 relatif à la production architecturale & à l’exercice de la profession d’architecte amandé & complété par la Loi 06.06 du 18 aout 2006 & le Décret exécutif 96.293 fixant les modalités de fonctionnement des instances de l’ordre des architectes.
Il nous a été donné de constater que certains responsables par l’utilisation du fallacieux concept de maîtrise d’œuvre, qui depuis mai 1988 a cassé les entreprises publiques & privées détentrices de procédés technologiques, moyens humains & matériels & surtout de capital expérience puis la profession, la réduisant au rôle de technicien exécutant, cherchent ouvertement –aujourd’hui- à corriger leur médiocrité réalisée par pire !
Sous ce concept de maître d’œuvre & de bureau d’études & le recours immodéré aux entités douteuses aux lieux & place de compétences avérées, les voilà vouloir attenter à l’architecte jusqu’à son gagne pain.
L’architecte est devenu la cible & le bouc émissaire pour couvrir l’incompétence & la mauvaise gestion des projets.
Ainsi, le Conseil national tient :
A- A rappeler :
1- Le conseil national n’est pas, au sens de la Loi, la tutelle des Conseils locaux & ne peut, par conséquent mettre fin à leur mandat électif,
2- Le Conseil national désigne parmi ses membres un bureau de six membres (Un Président, deux Vice-présidents, un secrétaire général, un trésorier & un Trésorier adjoint) par la méthode qu’il juge la meilleure. Ce bureau peut à tout moment être remodelé si la majorité des membres le jugent nécessaire. Ce cas de figure s’est présenté, déjà, en 1998 où le Conseil national a changé de bureau (le confrère N. SIDHOUM avait remplacé le confrère A. MIHOUBI à la Président du Conseil),
3- La démission collective des membres du Conseil local est appréciée par le Conseil national & la démission des membres de ce dernier est appréciée par Monsieur le Ministre chargé de l’architecture,
4- Le Conseil national a procédé au changement de son bureau en session extraordinaire convoqué & présidé par monsieur le Ministre chargé de l’architecture & les Conseils locaux des régions, quant à eux, continuent d’assumer leurs missions sans changement dans leurs composantes & celles de leurs bureaux,
5- Les prérogatives de modification des missions, des modalités de fonctionnement ainsi que la structuration des Conseils de l’ordre des architectes relèvent du législateur & des prérogatives du gouvernement,
B- A informer les architectes :
1- Qu’il entreprend, incessamment, de définir son programme d’actions prenant en charge :
a- La question des conditions d’exercice de la profession d’une manière générale & principalement les relations avec les opérateurs publics, dans le sens du strict respect de la législation & de réglementation en vigueur quant aux concours d’architecture, les modalités de passation des contrats d’architectes & le respect de ceux-ci,
b- La défense de la profession d’architecte afin de mettre fins à l’exercice illégale de la profession, aux atteintes à la dignité par des pratiques & autres diffamations que subissent quotidiennement les architectes,
c- La fin des cahiers des charges des concours contraires à la législation & à la réglementation en vigueur & excluant les architectes de la production architecturale,
d- Etc.
2- Le lancement du débats et la synthèse des avis & opinions quant au chapitre du code des marchés de l’opérateur public traitant des concours d’architecture,
3- La préparation & la tenue d’un Congrès national pour arrêter la position & les propositions des Conseils de l’Ordre sur :
a- La production architecturale,
b- La reprise des instruments d’urbanisme, les aménagements urbains, les lotissements résidentiels,
c- L’avant projet de Loi sur la « maîtrise » d’œuvre en architecture & en urbanisme.
Le congrès mettra fin à l’amalgame volontairement entretenu entre Architecte & bureau d’études techniques replaçant la profession dans la place qui est la sienne,
Il mettra, nous l’espérons, défensivement fin à la cacophonie des honoraires des architectes qui statutairement relèvent des missions des Conseils de l’ordre.
Il aura, aussi, à définir une fois pour toutes :
- Les règles & conditions minimales d’appel à compétences des architectes (concours d’architecture & d’urbanisme) ;
- Les relations contractuelles architecte-maître d’ouvrage par l’adoption du « Contrat d’Architecte »,
- Les relations contractuelles architectes-bureau d’études techniques par l’adoption du Contrat de partenariat,
- Les règles & minimales pour l’appel à compétences des consœurs & confrères étrangers ;
- Et toute question intéressant la profession qui lui sera soumise.
C- Met en garde quiconque tentera d’usurper le titre d’architecte ou de représentant d’un des Conseils de l’Ordre ou portera atteinte, de quelque façon que ce soit, à la dignité de la profession.

Le Conseil national appelle les architectes à se rapprocher des Conseils locaux des régions pour :
- le retrait des extraits d’inscription au tableau pour ceux qui ne l’ont pas encore,
- le dépôt des dossiers d’inscription au tableau pour les détendeurs des attestations de stage qui désirent s’inscrire au tableau,
- les bénéficiaires des dispositifs pour jeunes (ANSEJ, ANEM, CNAC ...) qui désirent coordonner avec l’exercice de la profession

Le Conseil national rappelle aux opérateurs aussi bien privés que publics que la réussite de la réalisation de leurs projets urbains & immobiliers est conditionnée par l’exercice de l’architecte de sa profession dans la liberté & la dignité.

Le conseil national, enfin, appelle les architectes à adhérer aux débats & d’en ouvrir sur l’exercice de la profession présentement et dans l’avenir, avancer des analyses & des propositions, les discuter entre eux & faire part des synthèses aux Conseils locaux de régions & au Conseil national.

Pour le Conseil national,
Le Président,

Athmane TOUILEB

4. karim architecte libre 27/03/2011

monsieur TOUILEB tu joue a quoi et tu te prend pour qui pour parler au nom des architectes , tu n'est qu'un simple agent de la machination qui nous a reduit a neant , tu peux m'expliquer comment t'es elu ou plutot designé par le ministre alors qu'en parallele le cnoa de benboulaid existe toujours et legitement elu par un congré et ce n'est pas parceque t'as bafoué la regelementation de l'ordre et tu t'autoproclame president sous la couverture du ministere que tu te permet de parler au noms de tout architectes, sache bien monsieur touileb que tu risque gros vis a vis de la justice parceque y'a une usurpation d'identité et faux et usage du faux et sache bien que l'ordre est legalement independant personne ne pourra designe son president ou les presidents des cloa et la je m'adresse au ministre et je lui demande de ne plus s'impliqué aux affaires des architectes parceque tu l'as jamais fait et au contraire vous nous a jamais associé au vraie debat comme exemple le nouveau PDAU, la loi de regularisation des constructions,etc..
de ce fait j'appel touts mes confreres et consoeurs d'etre vigilants ,et c le moments ou jamais de renaitre de nos cendres et de voir ce qui se passe autour de nous , on est grand et murs et c a nous de choisir les gents qui nous represente .
et je demande aussi au 9 membres de cnoa qui ont dimissionnés pk vous avez deposés votre dimission aupres du ministre et non aupres du president du cnoa censé etre le premier concerné , je vous donne l'explication et ceci explique cela :
1/ par votre acte lache vous estimés que vous etes majoritaire et par voie de consequence vous comptés dessoudre le CNOA parcequ'il vous etiez deffaillant et ainsi blanchir votre bilan moral et fenancier , je vous dis tout simplement qu'il faut rendre compte de votre passage au cloa et CNOA .
2/ votre dimission aupres du ministre justifié la nomination de mer TOUILEB .

je vous laisse mediter sur ca

Nous n'avons pas à méditer Messieurs les Imam!
10 sur 14 avaient désigné Benboulaid en 2008! aujourd’hui'"hui 10sur 14 ont désigné Touileb! en quoi ça vous regarde! ce sont là des chose internes au Conseil national.
La question est plutôt pourquoi:
- Benboulaid ne veut pas lâcher?
- demander lui son bilan:
il a loué l'ancien siège du cabinet de Aicha OUADA et a payé cash:
120.000,00 DA par mois pour les 5 ans, soit:
120.000,00x12x5 faite les calcul! Est il normal que le président loué ou achète de la secrétaire générale?
L'affaire est en justice tertag tertag tertag
Allez au site du cnoa-dz et essayer ce que benboulaid et Ouada appellent PV de réunion: Hchouma, incapable de rédiger un PV Ya bourab!
Enfin relisez-vous: Est ce là un écrit digne d'un architecte soit : bac+5?
l'Administrateur

5. karim architecte libre 29/03/2011

non monsieur l'adminstrateur c le congré qui designe le president et monsieur TOUILEB a été designé par le ministre et l'affaire elle est en justice alors ne te precepite pas .

1- en 1995, le CNOA avait désigné Monsieur Acour MIHOUBI président,
2- en 1998 le CNOA avait remplacé Monsieur MIHOUBI par Monsieur Nouredine SIDHOUM,
3- Le CNOA a eu comme secrétaire généraux: 1995: youcef BENOUALI, 1998: Med Ighmouracen KAOUADJI, 1999: Med Larbi BOUTRID ...
4- le CLOA de Constantine a eu 8 Présidents,
5- Etc.
N. KHELFI, 1997: Y. Le confrère Acour MIHOUBI avait de la classe & connaissez la réglementation!
Votre Benboulaid s'acroche comme un poux!
Les CLOA aussi changent de bureau comme ils le veulent:

6. karim architecte libre 31/03/2011

mer touileb étais le trésorier du cnoa de mer benboulaid il connais bien le cote financier du cnoa et des cloa , si tu remis en cause la location du bureau cnoa il faut dire que c mer touileb qui a débloquer cette argent en tant que trésorier et puis il faut savoir une chose une fois que le président mer benboulaid a demande d'auditer les comptes tous le monde se mettais dans la peau de la victime et se sont précipités chez le ministre pour déposer leur démission pour but seulement de geler le cnoa et par voie de conséquence personne ne leur demande des comptes , alors monsieur l'administrateur il faut écrire pourquoi ces gens la ne veulent pas aller au congrès extraordinaire pour élire un nouveau bureau pour chaque cloa et ensuite le bureau national .et pourquoi ils ont déposés leurs démission auprès du ministre et pourquoi précisément Mer touileb qu'est désigné comme (pseudo)président .

Tout ça est faux! faux & faux! demandez à Messieurs Benboulaid & Loucif & Mademoiselle Ouada!
demandez aussi à monsieur Mekhalet membre du CNOA & Président du CLOA de la Région de Tiaret!
Qu'il osent dire que ce que j'affirme est faux & je publierai les documents!
L'Administrateur.

7. Architecte tout simplement ! 04/04/2011

1- D'après le décret législatif 94-07 et le décret exécutif 96-293, le CNOA est composé de 14 membres élus par le congrès pour une durée de quatre années et sont élus parmi ces 14 membres et suivant la loi de la démocratie (majorité simple), un président, deux vice-présidents, un trésorier principal, un trésorier adjoint et un secrétaire général et peuvent faire leur remaniement à tout moment et toujours suivant la loi d la démocratie et de la majorité simple, c'est-à-dire 8 membres contre 6 (Le président aura 2 voix en cas d’égalité des voix 7 contre 7). Alors quand 9 membres votent un remaniement durant la session du 11 octobre 2010 (convoquée par Benboulaid) on se retrouve devant un GBAGBO Algérien et une SG qui refuse de rédiger le PV !!

2- Mr Touileb n’a pas été désigné par le Ministre mais par la majorité des membres du CNOA en présence de 12 sur 14 membres y-compris Benboulaid et en présence du Ministre en tant que représentant du Ministère de l’habitat. (C’est la réglementation de la république)

3- Mr Touileb n’était à aucun moment trésorier ni vice trésorier du CNOA de Déc 2008 mais d’après le tableau national 2010 (Etablie bien-sûr par Benboulaid et Aicha, après l’exclusion de plus de la moitie des jeunes Architectes), Touileb à été désigner comme vice trésorier et cela prouve que Benboulaid et Aicha ne connaissent même pas les membres de leur bureau car la majorité de ses membres se trouvent tout simplement exclue dés l’installation du nouveau Conseil !

4- On ne peut pas dire que le CNOA de Benboulaid existe, pour la seule raison qu’il n’est composé que de 4 membres ! alors d’après l’article 32 du décret 94-07 le CNOA doit être composé obligatoirement de 14 membres !!

5- Mr Benboulaid n’a demandé l’audite des comptes que 5 mois après que la majorité à demandé de l'Ordre dans l'Ordre (Déc 2009 et Mai 2010) et cela dans le but de déstabiliser l’Ordre en l'utilisant comme un acte de menace et de chantage contre les autres membres, après avoir découvert :

• Le départ de Benboulaid en catimini en Italie avec son fils ! et avec l’argent des Architectes et après la découverte de la signature d’un protocole d’accord entre le CNOA et celui de leurs homologues français et que la majorité des membres du CNOA ignore tout du contenu de ladite convention.

• Ce qui s‘est passé durant l’évènement de « Batimat 2009 » entre Benboulaid, Aicha Ouada et Farouk Benfares !! et leur rencontrent avec des membres de l’Ordre des Architectes Français en marge du salon et je vous assure que tout le monde ignore ce qui s’est passé dans ces réunions gardés secrètes !!!!

• Utilisation de l’Ordre des Architectes à des fins personnelles (Ex : Aicha Ouada à demandée des visas au profit des membres de sa famille en tant que SG du CNOA et en utilisant l’entête du CNOA !!!!!!!!!).

• … etc.

Je vous surprendre en disant que tous les 10 membres du CNOA et tous les Présidents du CLOA sont d’accord pour auditer leurs comptes à condition qu’ils commencent par les comptes du CNOA de Benboulaid, de Aicha Ouada et de Loucif (je dis bien les comptes !!). De tout façon s’il présume qu’il est toujours président du CNOA il n’a qu’à déclencher ces audites n’est ce pas Mr l’Architecte libre !? (ما يخاف من النار غير اللي في كرشو تبن)

6- Il faut demander à Benbouliad, à Aicha Ouada et à Loucif pourquoi refusent de déposer leurs bilans et budgets prévisionnel pour les deux années 2009 et 2010 pour approbation par le CNOA. (De ce fait, toutes les dépenses n’ont pas été approuvées par le CNOA, y-compris la location du siège apparemment en voie d’acquisition par Aicha OUADA après avoir été aménagé bien sûr par l’argent des Architectes !!).

7- Les attestations de mises à jour 2009 ont coûté au CNOA ≈ 43.000.00 DA, celles de 2010 ≈ 1.500.000.00 DA !!!!!

8- Sur qu’elle logique 10 membres élus par un congrès légal et 7 présidents du CLOA élus légalement par des AG sont tous tors et ce n’est que 4 membres du CNOA ont la raison !? et comment donner les raisons à des gens qui refusent les principes de la démocratie !!!?
NB : Les documents existent et seront publier le moment opportun !

9- En fin, vous serez certainement d’accord avec moi que c’est la majorité qui décide et pas Gbagbo, ni Kedhafi, ni Moubarek, ni Ben Ali, et ni fils de Chahid (ALLAH Yarham Echouhada) !! et que l’année 2011 sera la fin de tous les dictateurs. à vous la parole Monsieur l’Architecte libre ! (القاضي يسمع من الإثنين)

8. karim architecte libre 05/04/2011

c un coup d'etat monsieur pourquoi vous allez pas au congré extraordinaire et a partir de la vous formez les nouveaux cloa et cnoa c plus simple , directe et legitime

Oh la la "Coup d'État"? savez-vous ce qu'est qu'un coup d'État?
Le CNOA désigne parmi ses membres un bureau, basta! Quant il veut le changer, i le fait, c'est simple! Ceux qui ne veulent pas se plier aux règles de la démocratie & à la Loi nous poussent à leur dire: DÉGAGEZ!
L'Administrateur

9. Architecte tout simplement ! 05/04/2011

L'objectif principal du nouveau bureau est d'aller à un congrès extraordinaire suivant les textes réglementaires (94-07, et 96-293 et RI)

Un Congrès extraordinaire recadrera les choses! En plus, il y a lieu de rappeler que ceux qui se sont aventuré à salir l'institution doivent payer!
L'Administrateur

10. hhvnlybd (site web) 22/08/2012

fvlmeazqoml http://www.livelogcity.com/users/cicero7560/346.html copic marker set 72
aytvtvjq Dabei werden die Bilder um erklaerende Schriftzeichen ergaenzt. xyhuxrwss http://www.livelogcity.com/users/sahab6988 multiliner

11. agenuevany (site web) 11/11/2012

where to buy clonazepam

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×