actions3

Déclaration des architectes de la wilaya de Chlef

 

Du 07/04/2011

 

 

 

Nous, architectes de la wilaya de Chlef, réunis ce jour le 07/04/2011 à la grande salle du centre culturel islamique « CCI » à Chlef ; Soucieux de la situation qui prévaut au sein des instances de l’ordre des architectes du niveau local jusqu’au conseil national ; très affectés par la confusion et l’amalgame entretenus par certains maîtres d’ouvrage au niveau de la wilaya qui risquent de mettre en péril la profession d’architecte privé, ainsi que le cadre bâti :

 

1- Condamnons et rejetons le cahier des charges élaboré par la DLEP qui s’inscrit en porte à faux par rapport à la réglementation en vigueur notamment le code des marchés publics ainsi que l’arrêtée interministérielle n° 15 modifiée, régissant l’exercice de la profession.

 

2- Nous interrogeons et manifestons notre rejet à la fois, de la nature de la prestation demandée en adaptation qui est ont contradiction avec les orientations de Monsieur le Président de la République lors des assises de l’architecture organisées en 2006 à l’hôtel Aurassi ainsi que l’instruction de Mr le Ministre de l’habitat en 2006.

 

3- Demandons la création d’une commission de wilaya pour élaboration des cahiers des charges des concours d’architecture en associant avec l’ordre des architectes et ce dans le respect des dispositions réglementaires notamment la composition du jury et le respect du barème mentionné dans l’arrêtée interministériel, et donner aux nouveaux architectes la possibilité nouvellement installés de décrocher des contrats d’études.

 

4- Encourageons les nouveaux architectes à adhérer au programme d’aide à la création des petites entreprises dans le cadre de l’ANSEJ et invitons les architectes à recruter les jeunes diplômés dans le cadre de l’ANGEM et participer à l’élan de développement national.

 

5- Demandons aux pouvoir public d’installer un nouveau directeur de l’urbanisme et de la construction dont le poste est vacant depuis plus de huit (08) mois.

 

6- Demandons à l’instance supérieure de l’ordre (CLOA et CNOA) de cesser cette guéguerre sur les colonnes de la presse et de travailler dans le sens de la légalité et l’unité de tous pour le bien de la profession et des architectes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×