ACTIONS

 

 

 

CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES ARCHITECTES DECLARATION Il nous a été signalé, qu’au moment où des mal intentionnés incapables de lancer & gérer les programmes de construction dont ils ont la charge se sont ligués pour dénigrer, à tout va, la profession des architectes lors de réunions, séminaires & à travers les médias certains consœurs & confrères s’attèlent, à travers certaines wilayas, à réunir des architectes illégalement la profession sous de fallacieux motifs pour des objectifs inavoués. Si les architectes ont le droit citoyen de se réunir, il n’en demeure pas moins que ces regroupements ne peuvent en aucun cas se prévaloir du statut de réunion des Conseils ni d’Assemblée générale de l’ordre. Ces dernières sont régies par la législation & réglementation en vigueur notamment le Décret législatif 94.07 du 18 mai 1994 relatif à la production architecturale & à l’exercice de la profession d’architecte amandé & complété par la Loi 06.06 du 18 aout 2006 & le Décret exécutif 96.293 fixant les modalités de fonctionnement des instances de l’ordre des architectes. Il nous a été donné de constater que certains responsables par l’utilisation du fallacieux  concept de maîtrise d’œuvre, qui depuis mai 1988 a cassé les entreprises publiques & privées détentrices de procédés technologiques, moyens humains & matériels & surtout de capital expérience puis la profession, la réduisant au rôle de technicien exécutant, cherchent ouvertement –aujourd’hui- à corriger leur médiocrité réalisée par pire ! Sous ce concept de maître d’œuvre & de bureau d’études & le recours immodéré aux entités douteuses aux lieux & place de compétences avérées, les voilà vouloir attenter à l’architecte jusqu’à son gagne pain. L’architecte est devenu la cible & le bouc émissaire pour couvrir l’incompétence & la mauvaise gestion des projets. Ainsi, le Conseil national tient : A-   A rappeler : 1-    Le conseil national n’est pas, au sens de la Loi, la tutelle des Conseils locaux & ne peut, par conséquent mettre fin à leur mandat électif, 2-    Le Conseil national désigne parmi ses membres un bureau de six membres (Un Président, deux Vice-présidents, un secrétaire général, un trésorier & un Trésorier adjoint) par la méthode qu’il juge la meilleure. Ce bureau peut à tout moment être remodelé si la majorité des membres le jugent nécessaire. Ce cas de figure s’est présenté, déjà, en 1998 où le Conseil national a changé de bureau (le confrère N. SIDHOUM avait remplacé le confrère A. MIHOUBI à la Président du Conseil), 3-    La démission collective des membres du Conseil local est appréciée par le Conseil national & la démission des membres de ce dernier est appréciée par Monsieur le Ministre chargé de l’architecture, 4-    Le Conseil national a procédé au changement de son bureau en session extraordinaire convoqué & présidé par monsieur le Ministre chargé de l’architecture & les Conseils locaux des régions, quant à eux, continuent d’assumer leurs missions sans changement dans leurs composantes & celles de leurs bureaux, 5-    Les prérogatives de modification des missions, des modalités de fonctionnement ainsi que la structuration des Conseils de l’ordre des architectes relèvent du législateur & des prérogatives du gouvernement, B-   A informer les architectes : 1-    Qu’il entreprend, incessamment, de définir son programme d’actions prenant en charge : a-    La question des conditions d’exercice de la profession d’une manière générale & principalement les relations avec les opérateurs publics, dans le sens du strict respect de la législation & de réglementation en vigueur quant aux concours d’architecture, les modalités de passation des contrats d’architectes & le respect de ceux-ci, b-   La défense de la profession d’architecte afin de mettre fins à l’exercice illégale de la profession, aux atteintes à la dignité par des pratiques & autres diffamations que subissent quotidiennement les architectes, c-    La fin des cahiers des charges des concours contraires à la législation & à la réglementation en vigueur & excluant les architectes de la production architecturale, d-   Etc. 2-    Le lancement du débats et la synthèse des avis & opinions quant au chapitre du code des marchés de l’opérateur public traitant des concours d’architecture, 3-    La préparation & la tenue d’un Congrès national pour arrêter la position & les propositions des Conseils de l’Ordre sur : a-    La production architecturale, b-   La reprise des instruments d’urbanisme, les aménagements urbains, les lotissements résidentiels, c-    L’avant projet de Loi sur la « maîtrise » d’œuvre en architecture & en urbanisme. Le congrès mettra fin à l’amalgame volontairement entretenu entre Architecte & bureau d’études techniques replaçant la profession dans la place qui est la sienne, Il mettra, nous l’espérons, défensivement fin à la cacophonie des honoraires des architectes qui statutairement relèvent des missions des Conseils de l’ordre. Il aura, aussi, à définir une fois pour toutes : -       Les règles & conditions minimales d’appel à compétences des architectes (concours d’architecture & d’urbanisme) ; -       Les relations contractuelles architecte-maître d’ouvrage par l’adoption du « Contrat d’Architecte », -       Les relations contractuelles architectes-bureau d’études techniques par l’adoption du Contrat de partenariat, -       Les règles & minimales pour l’appel à compétences des consœurs & confrères étrangers ; -       Et toute question intéressant la profession qui lui sera soumise. C-   Met en garde quiconque tentera d’usurper le titre d’architecte ou de représentant d’un des Conseils de l’Ordre ou portera atteinte, de quelque façon que ce soit, à la dignité de la profession. Le Conseil national appelle les architectes à se rapprocher des Conseils locaux des régions pour : -       le retrait des extraits d’inscription au tableau pour ceux qui ne l’ont pas encore, -       le dépôt des dossiers d’inscription au tableau pour les détendeurs des attestations de stage qui désirent s’inscrire au tableau, -       les bénéficiaires des dispositifs pour jeunes (ANSEJ, ANEM, CNAC ...) qui désirent coordonner avec l’exercice de la profession Le Conseil national rappelle aux opérateurs aussi bien privés que publics que la réussite de la réalisation de leurs projets urbains & immobiliers est conditionnée par l’exercice de l’architecte de sa profession dans la liberté & la dignité. Le conseil national, enfin, appelle les architectes à adhérer aux débats & d’en ouvrir sur l’exercice de la profession présentement et dans l’avenir, avancer des analyses & des propositions, les discuter entre eux & faire part des synthèses aux Conseils locaux de régions & au Conseil national. Pour le Conseil national, Le Président, Athmane TOUILEB

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (12)

1. A1lliouat 26/03/2011

Enfin voila l'action:
je vous soutiens à fond et je feari un devoir de transmettre cette déclaration à l'ensemble de mes contacts architectes.
Disons: BASTA à la Hogra!

ALORS CHER CONFRÈRE:
LISEZ SIGNEZ ET FAITES SIGNER LA PÉTITION NATIONALE:
Monsieur TOUILEB en a reçue tout un paquet dont il a été chargé de transmettre aux autorités nationale!
L'Administrateur

2. Az AIT ALI 26/03/2011

Je me demande comment M. TOULEB s'auto proclame président du conseil national. C'est une usurpation de fonction. Même si nos textes recèlent beaucoup d'insuffisances, je ne crois pas qu'ils donnent la possibilité à n'importe quel personne de s'auto proclamer Président. Car à ma connaissance c'est seulement le congrès qui a la latitude d'élire son président et non pas le bureau du conseil. Et je ne connais pas de congrès qui s'est tenu ces derniers temps pour élire un nouveau président. Par ailleurs, je me demande pourquoi les présidents de CLOA n'organisent jamais d'assemblée extraordinaire locale. Alors que en principe il y a 2 assemblées par an qui devait être convoquée. Ne serait-il pas une manœuvre intentionnée pour tenir la base loin de manigances. Corrigez moi si je me trompe.

Ahkiha l'bibit ya ragued!
allez y lire la réglementation au lieu d'écouter comme un abrutis un autre abruti!
Arretez d'écrire ce qu'on vopus dicte! Haz rouhek kounk rajel!
L'Administrateur

3. karim 26/03/2011

mer touileb a été designé par le minsitre de l'habitat et l'urbanisme pour demolir l'actuel president qu'est mer Benboulaid c pourquoi il se prend deja pour un president et il se croie qu'il est protegé , mais la réalité c qu'il réalise pas ce qu'il en cour comme risque penale vue qu'il se verse dans le faut et usage du faut , la loi preconise 03 ans d'emprisonnement et ce n'est pas le ministre qui va te proteger .

Quelle bétise! Vous croyez vraiement à ces conneries? le Minsitre, s'il veut casser l'ordre, c'est simple: il maintien le statu-quo: avec Monsieur Benboulaid & Mademoiselle Ouada, il a la paix!
Surtout qu'ils ne savent même pas lire une Loi. quant à la profession d'architectes, ils ont un gros plan de charges & se permettent même de travailler gratuitement!
Allez à la page: "si vous avez le temps & lisez la lettre de Monsieur Benboulaid à monsieur Belahcene
L'Administrateur.

4. Az AIT ALI 28/03/2011

Ya hmar ( je m'adresse à l'administrateur qui n'a même pas le courage de décliner son identité) c'est toi qui devrait relire la réglementation. c'est le conseil national qui élit son président pour 4 années et non pas le ministre qui le désigne. La notion de retrait de confiance n'existe pas dans notre règlement. Ce n'est pas un président d'APC ya AGHYOUL. ça se voit que tu es un véritable connard qui se fait manipuler comme une marionnette. NOUD YA BHIM.

Vous utilisez un langage ordurier, apparemment vous ne pouvez avoir fait l'université. Vous ne rendez même pas honneur à vous parents qui ont essayé en vain de vous éduquer!
Quant à mon identité: donner vos coordonnés & je vous dirai qui je suis!
Allez, chiche: un n° de tél!
La réglementation? Vous ne savez même pas ce que c'est!
Un petit conseil, faites appel à écrivain public pour rédiger vos commentaires!
J'ai remis vos commentaires & les emails de même niveau que j'ai reçu à spécialiste: demain il dira qui est cet imbécile qu'une nana a embobiner pour l'utiliser à ....
L'Administrateur.

5. architectes de Constantine 29/03/2011

INFORMATION

Nous sommes 225 à avoir signé la pétition.
Nous avons chargé quelqu'un parmi nous pour la remettre au Président Touileb pour la déposer au Ministère, 1er Ministère & à la Présidence.

6. Houria Bensaad 29/03/2011

Arretez de vous attaquer aux confrère et positionnez-vous:
1- êtes vous pour ou contre les nouveaux cahiers des charges des concours?
2- êtes-vous pour ou contre l'Avant projet de loi sur la "traîtrise" d'oeuvre?

Athmane TOUILEB soutient les actions des architectes contre ces textes: C'EST MON PRÉSIDENT!
BENBOULAID, OUADA & LOUCIF dénigrent TOUILEB & ne disent rien sur ces textes! Pire ils sont contre l'action des architectes de Bejaia qui manifestent devant le cabinet du Wali!
Donc: CEUX EUX LES TRAÎTRES!
ce site est un espace parmi d'autres: merci à vous qui l'avez ouvert!
C'est simple.

7. karim architecte libre 31/03/2011

reponse a houria bensaad :
il faut savoir une chose que le code du marche 2010 a été elaboré et passé en decret presidentiel sans la consultation des architectes , en premier lieu il fallais que monsieur le ministre consultais le cnoa mais il l'a pas fait alors n'attendais pas que mer touileb qu'est n'est pas president legitime va changer tout un decret .


Non Monsieur, le Ministre avait bien consulter le CNOA, mais Mademoiselle OUADA (en concert avec Monsieur BENBOULAID) n'a pas daigné informer les membres du CNOA & les CLOA!
J'ai les preuves!
L'Administarteur

8. Amine Le nouveau 02/04/2011

C'est vrai,
le ministere a bien envoyé le projet de loi à Mademoiselle OUADA!
J'ai la confirmation, vous avez raison l'administateur

9. karim architecte libre 02/04/2011

pourquoi vous ne publiez pas la corespondance du monsieur le ministre concernat le projet de loi dont vous faite allusion et dont vous avez la preuve .

Tout simplement pars que je n'ai pas encore le droit de le faire cher KB!
Je peux vous faxer le document, ces jours-ci; j'ai vos coordonnées, Ok?
L'Administrateur.

10. Souad Lebchiri 02/04/2011

Oh lala que vous êtes collant, vous qui vous présentez sous le pseudo de Karim architecte libre!
Il vous dit de lire les textes de Lois & règlements, lisez les M....
Elevez-vous un peu, ...

11. karim architecte libre 04/04/2011

monsieur l'administrateur vous avez mes coodonnes alors j'attend vos envoies mais sous huitaine faute de quoi je me reserve le droit de te traiter de tous les mots .

12. Architecte tout simplement ! 05/04/2011

L'ensemble des membres du bureau du CNOA ne sont pas élus par le Congrès mais par leur paires membres du Conseil national.

Mr l'Architecte non libre avant d'écrire des foutaises et d'être manipuler par qui se soit, veuillez lire l'article 32 du décret législatif 94-07
"Le conseil national de l'ordre est composé de 14 membres élus par le congrès parmi les membres des conseils locaux et du conseil national sortant pour une durée de quatre années, et du représentant du ministre chargé de l'architecture et de l'urbanisme.
Parmi ses membres, sont élus un président, deux vice-présidents, un trésorier principal, un trésorier adjoint et un secrétaire général."

et l'article 24 du décret exécutif 96-293 :
"Le conseil national de l'ordre des architectes ci-après désigné " conseil national de l'ordre " est composé de quatorze (14) membres élus par le congrès parmi les membres des conseils locaux pour une durée de (4) quatre années et du représentant du ministre chargé de l'architecture.
Il élit parmi ses membres :
- un président,
- un secrétaire général,
- un trésorier."

Très juste!
L'administrateur.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site